Actu


Journées du Patrimoine au Pays des Ecrins

Journées du Patrimoine au Pays des Ecrins

centrale hydroélectrique du claux à pelvouxLa 28ème édition des journées du Patrimoine se déroulera les 17 et 18 septembre 2011 sur le thème « Le Voyage du Patrimoine ».

A cette occasion, l’espace muséographique des Claux à Pelvoux sera ouvert gratuitement.

L’espace muséographique des Claux
« Des chemins de l’eau … à la lumière »
110 m2 au sein de l’usine hydroélectrique des Claux à Pelvoux toujours en activité, retracent l’importance de l’hydroélecticité dans le développement industriel du territoire, l’histoire du concepteur Gilbert Planche, l’histoire de la modernisation de l’usine, la place de l’usine dans le gisement de production d’Electricité de France et de la Durance.

Mais aussi le parcours thématique « De la glace à la lumière »

Le Pays des Écrins a été labellisé par l’État en 2006, « Pôle d’excellence rural ». Cette labellisation a permis la naissance de nombreux projets touristiques liés à l’eau.
Le Pays des Ecrins a conçu en partenariat avec Electricité de France, un cheminement autour de son patrimoine hydroélectrique.

11 sites aménagés et sécurisés permettent de découvrir l’importance dans l’histoire de la production d’électricité pour ce territoire de montagne. Des aménagements spectaculaires tantôt creusés dans la roche, tantôt suivant les pentes des montagnes et découvrir les différents usages de cette ressource naturelle qui a façonné la géographie des Ecrins, depuis toujours.
Les sites du parcours suivent le fil de l’eau, des glaciers vers les centrales hydroélectriques à découvrir séparément ou en circuit grâce à un guide disponible à l’Office du Tourisme du Pays des Ecrins.

– Pelvoux – Ailefroide, point de départ avec ses glaciers.
– Pelvoux, l’ouverture depuis l’été 2010 d’un espace muséographique dans la centrale hydroélectrique des Claux toujours en activité.
– Vallouise, le site d’observation de la prise d’eau montre comment les hommes ont su exploiter l’eau et la canaliser, puis le traitement de l’eau avec un centre d’épuration des eaux usagers.
– Saint-Martin-de-Queyrières, village de Prelles, la prise d’eau de ce site est la plus importante du bassin de l’Argentière, alimentant au début du XXème la plus puissante usine hydroélectrique d’Europe.
– Saint-Martin-de-Queyrières, le moulin construit par Gilbert Planche était alimenté par l’électricité au début du XXème siècle.
– L’Argentière-la-Bessée, le syphon, un arc de 64 m de portée à 98 m de hauteur permettant d’alimenter les usines d’aluminium, et d’hydroélectricité, toute l’activité économique du XXème siècle. L’Argentière la Bessée est un haut lieu de découverte du patrimoine industriel et propose un « circuit de la mémoire industrielle ».
– Freissinières, verrou glaciaire, le site de Pallon a été forgé par les forces de la nature, en effet la poussée d’une moraine (amas de débris poussé par un glacier) contraint, dès 1959, EDF à déplacer une prise d’eau  pour continuer à alimenter l’usine hydroélectrique de Rame.
– Champcella, une centrale hydroélectrique en activité et un panorama exceptionnel sur le gouffre  de Gourfouran, curiosité géologique.

Outre le livret présentant le circuit, les panneaux pédagogiques sur chaque site, un audioguide « de la glace à la lumière » complète la présentation. Il est disponible dans les points informations de l’Office du Tourisme du Pays des Ecrins et téléchargeable sur le site http//ecrins.latitude-gallimard.com ou avec l’application I-Phone Pays des Ecrins.

Programme détaillé ici

Notez cette page

Articles qui peuvent vous intéresser :

Les derniers articles