Actu


Sculpture l’Envol à Montgenèvre

Sculpture l'Envol à Montgenèvre

La commune de Montgenèvre a souhaité marquer l’entrée en France de la Région PACA, du département des Hautes Alpes et du Briançonnais en célébrant un moment important de son histoire. C’est ainsi qu’une sculpture en treillis d’inox soudé représentant le champion Suisse Keller exécutant son saut de 23m en 1907, a été installée aux portes du village en bordure de la RN94 côté Italie.

La scénette représente les acteurs historiques du 1er Concours International de ski, du 11 février 1907, qui consacre Montgenèvre comme la doyenne des stations de sports d’hiver françaises.

sculpture envol tremplin montgenevre

Cette œuvre de 12 mètres de haut a été réalisée par M. Christian BURGER connu au-delà de nos frontières, pour sa statue d’Edward Whymper à l’Argentière-La-Bessée, et plus récemment grâce à l’œuvre éphémère déposée sur le sommet de la Barre des Ecrins à l’occasion du 150ème anniversaire de son ascension.

Cette réalisation a nécessité deux années de travail entre sa conception et le transport de la structure à Montgenèvre. Elle est composée de trois spectateurs de l’époque soutenant le sauteur dans son « Envol ». Totalement transparente, elle s’intègre parfaitement au paysage que constitue le stade du slalom du Prarial. De surcroit, elle est ouverte tant sur le Janus au sud, que le Chaberton au nord est,  dans le prolongement des sommets olympiques italiens de la Via Lattea.

La mise en lumière de cette épreuve sportive, d’un nouveau genre à l’époque, promue par l’Armée Française et le Club Alpin Français a consacré pour l’éternité cette montagne frontalière mythique des Alpes du Sud (3 sommets à plus de 3000 mètres d’altitude).

Marquant l’unité du briançonnais et de ses sports d’hiver, l’« Envol » achève une trilogie historique, qui a déjà permis :

-à St Chaffrey de réaliser, en 2007,  un rond point  futuriste comportant  un pylône composé de 2 arcs sur lequel a été installée une authentique cabine d’époque du téléphérique. Téléphérique qui reliait Chantemerle au sommet de Serre chevalier dans les années 40.

-et, à L’Argentière-la-Bessée d’édifier une statue à la mémoire d’Edward Whymper, un illustrateur et alpiniste britannique célèbre. Parmi ses premières ascensions les plus remarquables figure en 1864 la Barre des Écrins dans le massif des Écrins, sommet qui avait repoussé de nombreuses tentatives.
« Grimpez si vous le voulez, mais n’oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu’un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. »

Cette citation sied bien à la mise en lumière d’un patrimoine historique riche de sens, de vie et de courage pour les montagnards haut-alpins.

Comment mieux atteindre de tels objectifs, si ce n’était en positionnant  visuellement sur le stade du Prarial, face au Janus, le premier « skieur sauteur » de l’histoire du massif des Alpes.

L’œuvre monumentale a nécessité deux transports exceptionnels depuis l’atelier du sculpteur les 23 et 24 juillet, avant d’être assemblée sur le site de Montgenèvre. Face au hameau de l’obélisque, le skieur a été positionné à l’aide d’une grue au dessus des trois protagonistes en tenue d’époque qui le soutiennent.

Dans son propos inaugural, le Maire de Montgenèvre Guy Hermitte a déclaré qu’ « il s’agissait de marquer les esprits en affirmant de manière artistique combien Montgenèvre est riche de tradition, de savoir-faire, de pratique sportive et de dépassement de soi, que seuls des territoires de caractères comme le briançonnais peuvent générer. Pour conclure, il fallait rappeler en bordure de la RN 94 à tous les touristes venant chez nous tant en hiver qu’en été, ce moment important de l’histoire du ski et de notre territoire. »

Sculpture l’Envol à Montgenèvre 4.00/5 (1 vote)

Articles qui peuvent vous intéresser :

Les derniers articles