Actu


Le bilan de l’hiver 2010/2011 au Pays des Ecrins

Le bilan de l'hiver 2010/2011 au Pays des Ecrins

Raphaël Faure, Directeur de l’Office de Tourisme du Pays des Écrins, a accepté de répondre à mes questions sur le bilan de l’hiver 2010/2011, notamment dans les stations de ski de Puy Saint Vincent et Pelvoux-Vallouise.

Briançonnais Info : Quel bilan global tirez-vous de la saison de ski 2011 au Pays des Écrins ?
Raphaël Faure : La saison a été correcte, et compte tenu des conditions, on peut dire que l’ensemble du Pays des Ecrins s’en sort plutôt bien.
Au niveau des chiffres d’affaires, la station de Puy St Vincent augmente son chiffre de 4,5% par rapport à l’hiver dernier, qui était déjà l’hiver de référence. La  station de Pelvoux-Vallouise termine à -3%.
De nombreux événements internationaux sont venus ponctuer l’hiver (Coupe du Monde de Ski Alpinisme à Pelvoux, Coupe d’Europe de Boardercross à Puy St Vincent…) offrant ainsi au territoire et à ses stations une bonne fenêtre de visibilité.
A titre d’exemple, nous avons fait 6 JT sur TF1 notamment, plus les nombreuses retombées presses induites par notre actualité et nos événements. C’est un record !
Réussir ce challenge alors que certains massifs manquaient cruellement de neige était pour nous très important.

L’enneigement moins généreux que les années précédentes vous a-t-il pénalisé ? notamment en fin de saison avec des températures très douces en mars et en avril ?
Sur nos deux stations nous n’avons jamais manqué de neige, mais du fait que certains massifs (notamment les Alpes du Nord) aient souffert cet hiver d’un manque de neige, a fait que la clientèle a cru toute la saison que l’ensemble des Alpes était touché. Il est ensuite difficile pour nous en terme de communication d’aller contre ces idées reçues… c’est pour cette raison que le bon bilan en terme de presse est important.
Cependant, il est certain que les températures de fin de saison n’ont pas favorisé les départs à la neige… mais cela fait partie des conditions. A titre d’illustration, Puy St Vincent terminait les vacances de février avec une évolution positive du chiffre d’affaires de 12%. Contre+ 4,5% en fin de saison , la fin d’hiver a été particulièrement difficile.

nouveau télésiège de la Pendine à Puy St VincentQuelles semaines ont connu un pic de fréquentation ?
La semaine du Nouvel An a été bonne, ainsi que les 3 dernières semaines de février, et la semaine qui a suivi, car beaucoup d’étrangers étaient encore en vacances.

Le 25 décembre et le 1er janvier étaient des samedis, la fréquentation pendant les vacances de Noël a t-elle été impactée ?
Lorsque cela tombe ainsi, cela complique un peu les choses mais notre centrale de réservation avait bien anticipé cela, en proposant des semaines de 7 Jours/ 8 nuits au prix de 6 jours / 7 nuits.

Quelles sont les nationalités les mieux représentées au niveau de la clientèle ?
Cela dépend de la période. En vacances scolaires, les Français bien sûr mais aussi la clientèle Belge. Nous travaillons depuis plusieurs années avec une forte présence sur des opérations grand public.
Puis dans les périodes plus creuses, les Anglais, les Tchèques et les Croates qui sont travaillés par le service commercial des remontées mécaniques.
Au niveau de la haute montagne, les Italiens et les Espagnols sont toujours très présents.

Puy Saint Vincent s’est doté de 2 nouveaux télésièges à l’inter-saison (Pendine et Rocher Noir). Les deux secteurs ont-t-ils vu leur fréquentation progresser ?
Le télésiège du Rocher Noir a facilité l’accès à ce secteur qui était difficile, car le téléski était raide et peu adapté aux enfants et aux surfeurs. Aujourd’hui, il y a moins d’attente au télésiège de la Pendine, donc oui, ces 2 nouveaux équipements ont contribué à mieux fluidifier le domaine.

Quels sont le projets à venir, à court ou moyen terme, sur Puy Saint Vincent ? Projet du télésiège de la Balme ? Projet d’une seconde retenue collinaire sur la piste des Crêtes ? Des travaux (pistes, aménagements divers,..) sont-ils prévus l’été prochain ?
Je n’ai pas eu d’informations pour l’instant sur d’éventuels travaux, mais une chose est sûre, depuis plusieurs années Puy St Vincent a investi massivement sur ses remontées mécaniques. Et ré-injecter systématiquement l’équivalent de son chiffre d’affaires dans des remontées mécaniques n’est pas évident tous les hivers.
Quoi qu’il en soit, le parc des remontées mécaniques est aujourd’hui à un bon niveau, il serait important maintenant que nous pensions à diversifier nos activités.

L’été 2011 sera marqué par le remplacement du télésiège de Préron à Pelvoux. La gare intermédiaire sera t-elle maintenue ? Un autre appareil est-il en projet dans son prolongement ?
Oui effectivement, ce porteur va être changé. Ce sera un télésiège 4 places pinces fixes, et la gare intermédiaire sera supprimée.
L’étude pour changer le téléski de la Crête est dans l’air du temps, mais pour l’instant rien n’est arrêté.

L’arrivée du groupe Valmont dans la gestion de Pelvoux-Vallouise pourrait-elle accélérer le rapprochement avec Puy Saint Vincent des deux domaines skiables ? Une remontée partant de Vallouise est-elle envisageable ?
Le rapprochement des 2 stations serait un élément important pour notre développement touristique.
Je ne sais pas si l’arrivée du Groupe Valmont contribuera à ce rapprochement, mais oui, nous avons commencé à reparler d’un porteur qui pourrait partir de Vallouise.
Une étude de mobilité est d’ailleurs en cours sur le territoire.

Merci à Raphaël Faure pour cette interview et rendez-vous l’hiver prochain pour une nouvelle saison de ski au Pays des Ecrins.

Notez cette page

Articles qui peuvent vous intéresser :

Les derniers articles